Chiffre d’affaires : définition et calcul

Chiffre affaires definition calcul

Le chiffre d’affaires (également appelé CA ou turnover en anglais) représente le montant des ventes de marchandises ou de services réalisées par une entreprise sur une période donnée.

Définition du chiffre d’affaires

La somme des ventes d’une entreprise

Avant de plonger dans la définition du chiffre d’affaires d’une entreprise, il faut rappeler qu’une société a pour but de vendre des biens physiques ou des services.

Les biens physiques peuvent être des matières premières (du bois pour un bucheron) ou des marchandises transformées (des meubles pour un menuisier). Les prestations de services sont en général des éléments immatériels (des heures de conseil financier pour un expert-comptable ou des prestations de marketing digital pour un freelance).

Le chiffre d’affaires, c’est quoi ?

Le chiffre d’affaires (CA) représente la somme de toutes les ventes de produits ou services effectuées par une entreprise. La période peut varier, mais le chiffre d’affaires est en général évalué sur un exercice comptable (annuellement) ou mensuellement selon l’activité de l’entreprise.

En comptabilité, on parle également de chiffre d’affaires hors taxe ou TTC. Dans le cas du CA TTC, le montant des ventes réalisées inclue la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Il faut en général retraiter ce montant pour avoir une vision plus objective du chiffre d’affaires. En effet la TVA est un impôt qui doit être reversé à l’AFC et qui varie selon les pays. Par ailleurs, comme les taux de TVA diffèrent entre les pays (7.7% de TVA en Suisse contre 20% en France), il est plus logique de comparer les CA HT pour éviter d’avoir un chiffre d’affaires artificiellement gonflé par le montant de TVA.

Un peu d’orthographe : « Chiffre d’affaires » ou « chiffre d’affaire » ?

On écrit toujours « chiffre d’affaires » avec un -s. Même si le mot « chiffre » est écrit au singulier on écrit toujours « affaires » au pluriel.

En générale, une entreprise fait un chiffre (le montant total des ventes) avec plusieurs affaires. Le chiffre d’affaire est donc la somme des affaires, c’est-à-dire des ventes. Bien sûr, une entreprise en mauvaise posture proche de la faillite pourrait ne faire qu’une seule affaire (vente) dans l’année, mais même dans ce cas on écrira « chiffre d’affaires » avec un -s.

Peut-on écrire chiffres d’affaires ? Oui, si l’on parle des chiffres d’affaires de plusieurs sociétés.

Comment calculer le chiffre d’affaires d’une entreprise ?

Le chiffre d’affaires se calcule en faisant la somme de toutes les ventes réalisées par une entreprise sur une période.

Par exemple, le chiffre d’affaires mensuel d’un cabinet médical correspond à toutes les prestations effectuées pendant 1 mois. En général, il est relativement simple de retrouver ce montant en analysant la comptabilité effectuée par une fiduciaire ou un comptable. Pour cela, il faut faire la somme de tous les éléments facturés ou simplement prendre le solde du compte « Vente de biens ou de prestations » du plan comptable pour la période souhaitée.

Si cette information n’est pas disponible, il existe une formule mathématique simple pour calculer le CA d’une entreprise : Chiffre d’affaires = Prix de vente unitaire x Quantité vendue

A quoi sert le chiffre d’affaires ?

Analyser la performance d’une entreprise

Partons d’un constat simple : plus une entreprise vend de produits ou de services, plus son chiffre d’affaires est élevé. Dès lors, le CA est un indicateur clef de la performance financière d’une société. Pour autant, il faut se méfier des analyses financières trop rapides : une société peut avoir un chiffre d’affaires élevé et pourtant perdre de l’argent.

Pourquoi ? Si la somme de toutes les charges de l’entreprise (achat de marchandises, salaires, loyer, autres charges fixes et variables) est supérieure au montant du CA généré, alors l’entreprise perd de l’argent. Elle dépense plus que ce qu’elle vend.
Le chiffre d’affaires est donc un indicateur de performance mais il ne doit pas être utilisé seul pour estimer la solidité financière d’une entreprise. Le nombre de clients, le taux de marge ou la performance des ventes par rapport à une période précédente sont des éléments intéressants à analyser.

Une manière d’utiliser le chiffre d’affaires est de le comparer à celui d’autres entreprises du même secteur d’activité. Cette méthode dite des comparables permet d’établir un portrait précis de la structure des ventes d’une entreprise en la comparant avec celle d’entreprises du même secteur d’activité.

Calculer le chiffre d’affaires prévisionnel dans le cadre d’un business plan

Lorsqu’un entrepreneur décide de créer son entreprise, il doit en général effectuer un business plan qui lui permettra de mieux comprendre ses objectifs de ventes et de dépenses. Nous parlons en détail de la création du plan d’affaire d’une entreprise dans cet article dédié au business plan.

Le CA est un élément clef du business plan. C’est l’élément que tout investisseur va analyser pour comprendre l’évolution des ventes de l’entreprise. Selon le secteur d’activité de la société, le chiffre d’affaires peut être cyclique. Cela peut générer des variations saisonnières importantes lors de l’établissement du business plan. Par exemple, un fleuriste verra une augmentation de son CA lors du mois de février pour la Saint-Valentin par exemple. Un vendeur de glaces aura des ventes plus importantes pendant l’été que pendant l’hiver.

Lorsque vous souhaitez calculer votre chiffre d’affaires dans un business plan, prenez soin de bien comprendre la cyclicité de votre activité. Il n’y a rien de dramatique à avoir une activité cyclique tant que ces cycles sont mis en évidence clairement dans votre plan financier.

Estimer l’évolution des charges variables

L’évolution des ventes d’une entreprise permet également de prédire l’évolution de certaines dépenses. Les charges variables sont les charges qui varient avec l’augmentation ou la diminution de l’activité et donc du chiffre d’affaires.
Pour un boulanger, une des principales charges variables est la farine. Plus il vend de pain, plus il devra acheter de farine. Si son chiffre d’affaires provenant de la vente de pain est multiplié par 2, il est très probable que ses achats de farine seront multipliés par 2.

Une augmentation des ventes permet donc d’anticiper la variation des charges variables d’une entreprise. C’est pourquoi les comptables ont développé des ratios financiers qui permettent de comprendre la rentabilité d’une entreprise.

Le ratio appelé « marge brute » permet de comprendre la marge brute d’une entreprise. La marge brute est une façon de mesurer le montant des bénéfices d’une entreprise après déduction des coûts directs associés à la vente de ses biens et services. Ainsi, les principales charges variables sont soustraites au CA afin d’obtenir un montant qui est considéré comme la marge brute. Il faudra ensuite retraiter cette marge de tous les coûts fixes et exceptionnels pour avoir une vision claire du bénéfice de l’entreprise.

Quelle est la différence le chiffre d’affaires et le bénéfice d’une entreprise ?

Différence entre le chiffre d’affaires brut et net

Un entrepreneur doit différencier 2 types de chiffre d’affaires : le brut et le net. Le chiffre d’affaires brut représente la somme de toutes les ventes de biens et services faites par l’entreprise.

Le chiffre d’affaires net est égal au chiffre d’affaires brut auquel sont enlevées les factures pour lesquels les clients ne paieront probablement pas (clients douteux) ainsi que les frais relatifs au recouvrement de ces clients. Pour faire simple, le CA net donne une meilleure idée des ventes de l’entreprises en excluant les ventes qui ne seront probablement jamais encaissées.

Différence entre le chiffre d’affaires et le bénéfice

Le CA et le bénéfice sont les deux indicateurs financiers les plus importants pour un lecteur de comptes annuels. Lorsque votre banquier regarde votre compte de résultat pour vous proposer un crédit, il regardera forcément le chiffre d’affaires et le bénéfice.

Le chiffre d’affaires dans les états financiers

Nous l’avons répété tout au long de cet article : le chiffre d’affaires, c’est la somme de toutes les ventes. C’est la toute première ligne du compte de résultat. Celle que l’on trouve tout en haut (top line) du compte de pertes et profits.

Le bénéfice dans les états financiers

Le bénéfice est ce qu’il reste à l’entreprise une fois que toutes les charges, fixes, variables et exceptionnelles ont été retirées du chiffre d’affaires.

Le bénéfice se trouve tout en bas du compte de résultat (bottom line). C’est un l’élément très important pour évaluer la santé financière d’une entreprise. Une entreprise peut difficilement faire des pertes (un bénéfice négatif) pendant plusieurs exercices.
Comme nous l’avons dit plus haut, il est possible d’avoir un chiffre d’affaires élevé et de pourtant faire des pertes importantes. Tout dépend de la structure de coûts de l’entreprise.

Exemples de chiffre d’affaires d’entreprises

Chiffre d’affaires de la Migros

La Migros est l’un des leaders du commerce de détail en Suisse. En 2021, le chiffre d’affaire de la Migros est de 28,9 milliards de francs. Le bénéfice net de la Migros est de 668 millions de francs.

Chiffre d’affaires de la Coop

En 2021, le Groupe Coop a réalisé un chiffre d’affaires de 31.9 milliards de CHF. Le bénéfice net de la Coop est lui de 559 millions de CHF. A noter que le chiffre d’affaires relatif au commerce de détail de la Coop s’élève à 19.6 milliards de CHF en 2021.

Chiffre d’affaires de Nestlé

En 2021, le Groupe Nestlé a réalisé un chiffre d’affaires de 87,1 milliards de francs suisses. Le bénéfice net du Groupe Nestlé s’est élevé à 16,9 milliards de francs.

En conclusion : l’importance du chiffre d’affaires pour l’entrepreneur

Tout entrepreneur doit comprendre ce qu’est le chiffre d’affaires. C’est un élément clef qui permet de comprendre la santé financière d’une entreprise. Son calcul est simple. Le CA peut être cyclique, ce qui rend son analyse un peu plus complexe pour certains secteurs d’activité.

Dans tous les cas, le chiffre d’affaires ne doit pas être analysé seul. D’autres éléments tels que le bénéfice, l’endettement ou l’excédent brut d’exploitation doivent être analysés pour avoir une vision précise des finances d’une société. Notre fiduciaire peut vous aider dans ces analyses financières.

À lire également
Romain Prieur
romain.prieur@karpeo.ch

Romain est le fondateur de la Fiduciaire Karpeo à Genève. Il est expert-comptable diplômé et participe activement à la formation des futurs experts-comptables via sont rôle de chargé de cours auprès de EXPERTsuisse. Romain est également le co-fondateur de la plateforme entreprendre.ch qui permet la création d'entreprises en Suisse.